A partir de quel moment doit-on planifier la transmission d’une société ? Quels sont les signes ?

transmission

A partir de quel moment doit-on planifier la transmission d’une société ? Quels sont les signes ?

A partir de quel moment doit-on planifier la transmission d’une société ? Quels sont les signes ? 1916 661 Gallys

Quand transmettre une entreprise ?

La transmission d’une entreprise est une décision clef dans la vie professionnelle et personnelle de tout entrepreneur. Il s’agit d’un processus multiétapes qu’il faut anticiper et planifier.

Quel est le moment idéal pour transmettre sa société ? Quelles sont les erreurs à éviter en matière de cession d’entreprise ? Pourquoi se faire accompagner par un spécialiste de la transmission d’entreprise ?

Notre zoom « Transmission d’une société » vous apporte des éléments de réponse.

Transmission de société : peut-on déterminer LE moment parfait ?

Transmettre sa société est une décision réfléchie, parfois douloureuse. Les motifs de cet acte hautement managérial sont variés :

  • retraite ou incapacité ;
  • difficultés financières ou situation de crise ;
  • désir de changement ou conversion professionnel ;
  • la recherche de profit ou de bien value ;
  • une opportunité de croissance.

Une première lecture de ses raisons apporte un premier élément de réponse : le transfert total ou partiel d’une société peut être imposé ou choisi.

Toutefois, les théoriciens du management ne sont pas catégoriques quant à définir LE bon moment pour vendre. Ils parlent plutôt de périodes propices et de signes à identifier.

La maxime qui existe en matière de cession de société est la suivante : l’anticipation, la préparation et l’accompagnement optimisent tout le processus. À Gallys, nous y croyons.

Quelles sont les meilleures périodes pour transmettre une entreprise ?

La réussite de la cession d’une affaire exige autant de réflexion et de préparation que son lancement. Afin que le profit soit maximisé, le cédant doit anticiper l’opération, respecter un ensemble de démarches et de formalités et surtout choisir le moment opportun.

Transmettre son entreprise dés de la phase de croissance

C’est la phase du développement du chiffre d’affaires (3 à 5 ans après la création). Bien que le CA et la rentabilité soient encore modestes, l’entrepreneur cédant aura prouvé la justesse de son model business. Le prix de vente et la potentialité sont les arguments à mettre en avant. C’est le cas pour beaucoup de startupeurs.

Transférer des parts sociales durant la phase de maturité

Le vendeur pourra utiliser les performances réalisées comme argument : la croissance est soutenue et la rentabilité démontrée. L’acheteur est convaincu par la santé financière et il est disposé à accepter un prix de cession conséquent.

Sortir de son affaire avant la période de déclin

La croissance stagne mais les résultats sont toujours positifs ; l’affaire à céder reste attirante. Au-delà, les signes de déclin apparaîtront et les propositions de prix de reprise risquent d’être décevantes.

Les signes à identifier

Notre expérience nous montre que beaucoup d’entrepreneurs attendent un signe extérieur qui déclencherait la décision de transfert. Cette approche n’est pas recommandée. Le moment le plus opportun est à détecter par la présence de trois principaux facteurs :

  1. Être personnellement prêt (l’impact psychologique d’une séparation est fort quand il s’agit d’une PME familiale).
  2. Les liasses financières et fiscales sont saines ou assainies.
  3. La vente ou la succession sont bénéfiques pour l’entreprise ainsi que l’entrepreneur.

Une cession précipitée ou en catastrophe reste malgré tout réalisable, mais elle sera à perte !

Les erreurs à éviter lors d’une transmission

  1. Qu’il s’agisse de vente ou de succession, transmettre une entreprise dans la précipitation est à proscrire. L’anticipation et la bonne préparation sont les clés de réussite d’une transmission.
  2. Délaisser la gestion d’une affaire à céder pour se focaliser uniquement sur le processus de cession est contreproductif (risque de désistement, prix réévalué à la baisse).
  3. L’erreur à éviter absolument est de transmettre sa société sans un accompagnement professionnel. En effet, un transfert d’entreprise est une opération complexe, longue et technique (analyse financière, évaluation du prix de cession, aspect fiscal, négociations, etc.). Être assisté par des experts garantit le bon déroulement de tout le processus (préparation, recherche de repreneur, négociations et clôture).

L’accompagnement Gallys

Nos experts en transmission de société vous indiquent les erreurs à éviter (débuter le processus tardivement, sous-évaluer la valeur de marché, ne pas préparer les documents financiers adéquats, etc.). Une fois la décision prise, ils optimisent la cession au niveau financier et sur le plan fiscal, cherchent des acquéreurs potentiels, vous assiste lors des négociations et de la conclusion.

Quelle que soit votre option de transmission (succession familiale, vente à des employés ou à des tiers, liquidation), faites-vous accompagner par les experts Gallys.